Au cours d’une balade en bord de falaise St Pierroise, j’ai découvert un cotonnier. Assez surprise, je me rends compte que cet arbuste est une espèce invasive et donc j’ai déjà du en croiser sans le savoir.

Cotonnier sauvage
Fleurs de coton (celle à gauche est éclose alors que celle de droite est encore fermée)

Comme j’aime avoir un jardin diversifié, je vais tester 2 méthodes de reproduction : Le bouturage et faire germer les graines qui se trouvent dans le coton.

Branche de cotonnier mis dans un bocal rempli d’eau, si ça marche, les racines devraient se reformer sur la partier de la branche immergée (méthode de bouturage)
les graines sont encore recouvertes de coton et sont placés dans un bocal d’eau pour 24h, ensuite je les garderai humides jusqu’à germination (méthode de germination)

Voila l’évolution de mes plantations de coton

La bouture a pris tout de suite, au bout de 5 jours, la branche était déjà parsemée de points blancs, des prémisses de racines !

Les graines ne sont pas en reste puisque 5 jours après la première avait déjà germé et elle a bien vite progressé.

Le lendemain on voit vraiment bien le germe 😀

Je l’ai mis en terre et voila les 1ères feuilles au bout de 25 jours.

Pour conclure, le climat des bas de La Réunion est vraiment adapté à la culture du coton. Prenez des graines ou une branche et vous aurez un cotonnier 😊.

Bonne plantation !

Laisser un commentaire